Procès BGAGBO: Sam L’Africain refuse de jeter l’infamie sur son nom

 
SAM L'Africain.jpg
                                                                ——–
L’affaire BGABGO du nom du Président de la Côte d’Ivoire transporté manu militari par l’Etat Français pour la CPI à la Haye non sans avoir bombardé le palais présidentiel pour l’en déloger  a connu un nouveau niveau dans sa dramaturgie ce 07 Mars 2016 à l’occasion de la comparution d’un des témoins à charge en la personne de Mohamed Sam Jichi dit Sam l’Africain.  les extraits de son témoignage m’ont fait penser à l’auteur Franck Fanon lorsqu’il disait que « chaque génération doit découvrir sa mission, la trahir ou l’accomplir ».
En effet, contre toute attente l’ex membre de la galaxie patriotique à plutôt disculpé les deux prévenus lors de son audition, au grand désarroi du procureur adjoint Mac Donald. Ce dernier a même révélé que ce que Sam L’Africain avait confié en octobre 2011 au bureau du procureur en Côte d’Ivoire était contraire à ce qu’il déclarait à la barre.

« Je ne sais pas si on a affaire à un témoin hostile dont il faut rafraîchir la mémoire sur ce qu’il a dit en octobre 2011 », a indiqué le substitut de Fatou Bensouda.

Pour sa part, Sam l’Africain a déclaré être à la Haye pour dire sa part de vérité sur la crise ivoirienne au nom de toutes les victimes et ce sans coloration politique.

« Je suis ici pour dire ma vérité au nom de toutes les victimes de la Côte d’Ivoire sans exception, ni coloration politique », a déclaré le président de la Nouvelle alliance de la Côte d’Ivoire pour la Patrie (NACIP), avant d’ajouter.

«Le président Laurent Gbagbo est un père pour moi. La France est le père fondateur de la crise…Le président Laurent Gbagbo a choisi le Burkina pour les accords parce-que le problème venait du Burkina », et de souligner.

« « Ya rien en face…c’est Maïs » ou « On Gagne, Ou on Gagne  » étaient de simples slogans, on était en campagne et chacun donnait son slogan pour se mettre en confiance et s’égailler et que ça n’avait rien à voir avec un slogan violent ou pour indiquer que Gbagbo ne céderais pas le pouvoir s’il perdait les élections. »

En attendant la suite du procès, c’est un vrai camouflet pour l’accusation qui avait misé sur ce proche de Laurent Gbagbo pour l’incriminer.

                                                              ——-
De quoi est il question? En un mot comme en mille, un témoin à charge est une personne qui vient confirmer la position de l’accusation et donc qui vient dire que celui qui est accusé ne dit pas la vérité. Pour le faire, il faut avoir été soit acteur soit observateur direct des événements faisant l’objet du procès. Mais il peut arriver qu’une accusation « fabrique » de « faux » témoin à un procès. c’est ce qui semble le cas dans l’affaire BGAGBO où depuis plus de cinq ans, la procureure Ben Souda n’arrivait pas toujours à produire et les pièces et les témoins « véritablement »  charge contre BGAGBO et Blé Goudé.
Avec la comparution du premier témoin à charge en la personne de SAM JICHI, les pro et contre BGAGBO étaient sur le point de se mettre quelque chose sur la dent. Grande a été la surprise du monde entier quand ce premier témoin au lieu de charger les accuser, les a plutôt disculpés comme s’il avait subitement découvert la portée de son témoignage, la mission que la providence lui demandait d’accomplir.
Qui parmi nous n’a jamais menti ou n’a jamais accepter de mentir pour des intérêts personnels? J’ai envie de dire personne ou alors c’est très très rare.
 
Mais accepter de mentir en mondovision et faire entrer son nom dans l’histoire comme quelqu’un qui a pris le camp du mensonge et donc du mal, du mauvais, seul le diable incarné peut le faire car si on peut jouir des fruits d’une telle forfaiture pour un moment, il est sur que de votre vivant vous le payerez d’abord ( voir compaoré) avant de le payer encore en enfer. Même l’argent qu’on vous aurez donné pour ce crime, vos descendants ne pourront pas en profiter ( voir mobutu et les autres).
Quand on se rappelle le tollé que son transfert à la Haye a crée, on pouvait déjà se douter de l’issue de son témoignage car un témoin véritable n’a pas peur d’aller témoigner; Sam ne voulait pas être emmené à la CPI et y a été embarqué de force nuitamment; Une pratique qui semble être le mode opératoire dans l’affaire CPI contre BGAGBO.
                                                            ———
 
L’histoire de Sam l’Africain, témoin à charge contre Bgagbo et Blé Goudé nous montre comment l’Homme doit prendre son destin en main et refuser l’infamie. Il est clair que si ce Monsieur est cité comme témoin dans l’affaire Bgagbo, c’est que le camp Ouattara l’a payé pour mentir et lui a versé beaucoup d’argent.
Il est tout de même curieux de constater que l’accusation n’a pu trouver ses « témoins » que chez les pro BGAGBO ou les anciens partisans de celui ci. A côté de SAM,on peut aussi citer le général MANGOU, ancien chef d’etat major du gouvernement GBAGBO en 2011,  aujourd’hui ambassadeur dans le gouvernement OUATTARA. Il est d’autant curieux de voir ce Monsieur resurgir dans cette affaire plutôt comme témoin et de voir Blé Goudé à la CPI comme accusé. Nous nous rappelons encore les images de ce MANGOU entrain haranguer les foules et les jeunes avec Blé Goudé et on se demande qui des deux pouvait facilement disposer des armes en vue de les distribuer aux jeunes si jamais l’accusation réussit à prouver que les jeunes pro BGAGBO étaient armés? Il ne fait aucun doute que seule l’armée en disposait. Notre propos est moins de dire que ces jeunes étaient armés que d’étaler l’incongruité de voir aujourd’hui MANGOU comme témoin alors qu’en sa qualité de chef d’État major, il agissait comme une institution  et ne peut pas dédouaner sa responsabilité sur le chef de l’État ou sur l’obéissance à l’autorité car si l’obéissance à l’autorité est un devoir pour un homme qui plus est un homme en tenue, on peut lui opposer son droit de refuser d’obéir à un ordre manifestement illégal à moins qu’il ait agi avec un excès de zèle manifeste et dans ce cas, il devra répondre de ses actes.
——
Kem Djo
 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s