Fabrication des CNI au Cameroun: Une Française Remplace Une Française

Depuis Février 2015 date à laquelle le Cameroun a mis fin au contrat qui le liait avec Thales, l’entreprise française chargée de la production des cartes nationales d’identité, les supputations allaient bon train sur qui allait reprendre la place laissée vacante.

La lutte contre Boko Haram a par ailleurs permis de constater une distribution anarchique des CNI à des individus dont leur nationalité camerounaise étaient remise en cause; Si certains élements des force de l’ordre auraient été appréhendé avec des importants stocks de CNI, pour beaucoup de personnes dans la rue, Thales, entreprise française, se serait aussi livrée à une distribution de la nationalité camerounaise à des fins inavoués. Et dans un elan patriotique, certaines personnes estimaient qu’il était grand temps que le Cameroun octroi cette activité à une entreprise nationale et patriotique.  Le problème c’est qu’en l’état actuel, aucune entreprise à capitaux nationaux ne possède la technologie pour effectuer pareille travail.


Ces derniers mois, à tort ou à raison, beaucoup de rumeurs faisaient état de ce que l’Etat français mettait la pression sur le Cameroun pour avoir « la tête » de Barga Guele, DGSN pour avoir mis fin au contrat qui nous liait avec Thales depuis 20ans.
Bien malin qui pourra dire la vérité sur ces rumeurs. Mais au regard de la nouvelle actualité, on se demande si un autre enfant de la même maison n’a pas été pris en remplacement de celui qu’on aurait chassé en vue de calmer la colère du colon de père fouettard.
C’est du moins comme ça qu’on pourrait interprété le fait que Le Cameroun et l’entreprise française Gemalto ont, ce 31 Juillet 2015 à Yaoundé, paraphé un contrat pour la sécurisation de l’identité au Cameroun.

Selon le contrat, Gemalto doit produire la carte d’identité nationale, le passeport biométrique et la carte de séjour sécurisés et infalsifiables aux usagers. Gemalto avait déjà postulé il y a quelques années pour la sécurisation du fichier électoral d’Elections Cameroun.  Quelque soit l’expertise de Gemalto, on se demande quelles sont les mesures que la DGSN a prises afin que la nationalité Camerounaise ne soit plus violée et bradée. Il est grand temps pour notre pays d’avoir en son sein des équipes de travail, sorte  d’Agence d’intelligence stratégiques (AIS), spécialisées dans la sécurisation des données et le contrôle du travail effectué par toute entreprise étrangère dont les activités s’effectuent sur un domaine régalien de l’Etat en attendant que progressivement des entreprises  à capitaux nationaux avec des participations publiques soient mises en place pour prendre la place.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s