Pour qui roule, Alwidha Info, le site tchadien en ligne de Propagande Boko Haramiste?

latest newsjournaliste tchadien 2

La caractéristique de l’information de propagande est le buzz qu’elle cherche à créer au regard de la vacuité de l’information publiée. Soit on fait dire aux images ce qu’elles ne montrent pas soit le vocabulaire est choisi à dessein pour entretenir une psychose et un défaitisme. Pour s’en convaincre, il n’y a qu’à s’arrêter sur le torchon écrit par Abdelwahid Ahmat le 06 Février 2015 sur http://www.alwihdainfo.com intitulé « Boko Haram Les-soldats  camerounais ont fui laissant les populations se faire massacrer »

Comme s’il voulait soumettre l’opinion à une séance d’hypnose, Abdelwahid Ahmat par ouïe dire, relate le film de ce qu’il appelle « l’assaut sur Gambaru » comme un témoin oculaire. Avant même qu’il ait commencé son recit, on voit transparaître un goût d’inachevé car paraît il, le Journaliste Urbain Janse, avant que l’assaut soit terminé fut grièvement blessé. On se demande comment peut il expliquer les tenants et les aboutissants d’un événement auquel il n’a pas pris part jusqu’à son terme?  La pomme de discorde se trouve sur le propos qu’il sort comme par magie de son imagination– certainement pour coller à la credibilité de son titre. Il dit que  » preuve à l’appui » le Journaliste Urbain Janse  lui a expliqué que  » les redoutables soldats camerounais ont « fui », « laissant les populations se faire massacrer par Boko Haram ». Nul part il n’est fait mention du type de preuve, de la preuve en question ou de quelques témoignages en ce sens.

Qu’est ce que vous retenez de ce torchon? Un seul verbe: fuir. Il est utilisé à dessein. C’est d’autant plus vrai qu’il prend le soin de vous dire avec emphase qui sont ceux qui ont fui; « Les Redoutables Soldats Camerounais ».

Quelles informations se cacheraient donc dans cette petite phrase presque anodine. De deux choses l’une:

– ou bien ils ne sont pas si redoutables que ça et leurs supposées victoires sur Boko Haram ne seraient que du pipo

– ou bien ils étaient redoutables mais actuellement seraient dépassés par les événements.

La vérité est plus complexe, vous vous en doutez! Il faut aller la chercher dans l’objectif inavoué de cette guerre insensée de la nébuleuse contre le Cameroun. Eh oui, en situation de guerre, autant la kalachnikov fait gagner du terrain, autant la plume  effrite la résistance du peuple.

Comment comprendre la crédibilité de ce site d’information, supposé tchadien qui n’hésite pas sur un fait banal à distiller une « des »information aussi « in »délicate comme celle de la supposée fuite d’une partie de soldats engagés sur le terrain alors même que les troupes tchadiennes sur le terrain auraient besoin de soutien de leur part. Comment comprendre cette volonté de saper le moral de ces troupes? de distiller le défaitisme alors même que Boko Haram est défait au même moment sur tous les théâtres où il s’engage?

En temps de guerre, l’impératif professionnel n’exonère pas un journaliste du nécessaire sens patriotique et de réserve. Qu’il aurait parlé au conditionnel que l’article aurait semblé être pertinent. Non, il déclare et soutient mordicus que des soldats se seraient débinés pour laisser des civils se faire tuer.  Je me demande donc où se trouvaient les soldats tchadiens qui l’ont secourus. Non arrêtons de faire de la « prestidigitation propagandiste ».

Supposons même qu’il dise vrai. De combien de soldats camerounais parle t il? En effet, il est possible pour des soldats  (2 voire 10 ) de battre en retraite afin de collecter les informations sur l’ennemi  qui arrive en grand nombre (Une ou plusieurs centaines). Pour preuve, les différentes attaques ont été repoussées avec succès et le Cameroun jusqu’à ce jour n’est occupé par aucun groupe armé comme c’est le cas du Nigeria.

Je me suis intéressé à l’actionnariat de ce site d’information et voici ce que j’en apprends d’un blogueur camerounais, Cameroun Liberty Albin Njilo,  concernant  son propriétaire. Il s’agit de  » Ahmat Yacoub Dabio , franco Tchadien, protégé de Paris que la France a sauvée à plusieurs reprises des tentatives d’assassinat… Il est un véritable poison qui, depuis Paris va créer le journal Alwihda,une sorte de filiale de jeune Afrique basé au Tchad ». Tout est dit. On comprend aisément qui sont les commanditaires de cette « des »information. Mes recherches ultérieures me font comprendre que l’intéressé  a vécu en exil en France pendant plus de 20 ans et est le fondateur du F.N.T.R (Front National du Tchad Renové ), une sorte d’opposition politico militaire au Tchad.

C’est le type d’Africain vivant en exil en France qu’on utilise le moment venu pour créer une rébellion  factice  au pays en vue de faire plier les politiques en place qui voudraient s’affranchir de la tutelle du  colon gaulois, véritable « père fouettard » qui a vocation à faire et défaire les régimes en Afrique.

boko  haram

La vérité sur le terrain est connue, le B.I.R. aidé en cela par la nouvelle coalition africaine anti Boko Haram est entrain de gagner cette guerre et les commanditaires tapis dans l’ombre qui voudraient faire dire le contraire  aux chiffres — 300 civils par ci tués, 400 civils égorgés par là–  en lieu et place du chiffre officiel des autorités camerounaises à savoir 81 tués, — ne pourront pas  prospérer dans leur nébuleux projet.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s