Pourquoi Je Suis Dieudonné Charlot Camer Amer Couli M’bala?

Le gars n’est pas à son premier procès pour apologie de je ne sais plus trop quoi. Dieudonné M’bala, nommons le, est un  humoriste jadis (et toujours en raison de son état civil ) français et fréquentable quand il excellait à jouer le nègre de service de l’humour hexagonale ou quand il permettait de remplir les quotas de nègre à la télé; discrimination positive obligeait que voulez vous et, on lui avait déjà reconnu une compétence avérée à cette époque où il prestait en duo avec Elie Semoun. Mal lui en a pris, il a voulu montrer qu’il avait une cervelle et qu’il voulait essayer d’ajouter d’autres jeux à son rôle d’acteur de l’humour. Il a voulu se créer une autre vocation, militante cette fois ci. C’était trop beau, il avait un job superbe, alors d’une pierre, il pouvait faire deux coups : faire rire les gens à propos  des grandes théories politiciennes. Ca ce n’était plus du goût des médias qui l’ont  mis en quarantaine pour le bâillonner. Subitement, il est redevenu le Camerounais Dieudonné M’bala M’bala à cause de son humour qui ne faisait plus rire quelques uns aux humeurs malodorantes.


Malgré son musèlement, le gars était compétent et avait même un vrai message militant, en tout cas, ça parlait aux gens puisque ses spectacles étaient de plus en plus courus le rendant mondialement célèbre. N’a t on pas chanté au Cameroun « on ne cache pas la lumière du soleil? ».

Le Dieudonné brille lui tellement que les autorités françaises, à l’issue de la « marche républicaine » du 12 Janvier en rapport avec les attaques perpétrées à la rédaction de l’hebdomadaire  Charlie Hebdo le 07 Janvier 2015 ont décidé de faire de lui le souffre douleur et le visage du terrorisme en France, parce que disent ils au lieu de dire comme tout le monde « Je Suis Charlie », il a dit « Je me sens Charlie Coulibaly ». Cette phrase si elle vous paraît banale a immédiatement été qualifiée d’ « apologie du terrorisme ». Je ne veux pas vous faire un exposé sur le droit pénal français mais sachez  que l’infraction d’ « apologie du terrorisme » est aussi tentaculaire que « le fait du prince » en droit administratif ou « la faute lourde » en droit du travail. C’est toujours le juge qui en déduit l’esprit. Et comme on peut faire dire aux mots, aux expressions ce qu’on veut, je ne doute pas qu’on s’efforcera d’établir que: puisque au lieu de pleurer comme tout le monde, le Dieudo en tweetant « Je me sens Charlie Coulibaly » était content des tueries commises par ces jeunes  illuminés, encore que morts personnes d’entre eux ne pourra plus nous donner la vraie ou sa version des faits; Alors,  le Dieudo sera coupable de n’avoir pas pleuré comme tout le monde.

En arrêtant Dieudonné M’bala M’bala ce 14 Janvier 2015, je me suis senti arrêté ou plutôt trahi. Beaucoup de personne dans le monde entier aussi je le pense. Au nombre de ces personnes, on a  le journaliste américain Glenn Greenwald, connu pour avoir publié les révélations d’Edward Snowden. Ce dernier a tweeté une image « #JeSuisDieudonné », avec ces quelques lignes : « J’attends que tous les défenseurs de la liberté d’expression dans l’Ouest postent ceci en signe de solidarité. ».  Oui il n’aurait pas pu en être autrement car la « marche républicaine » visait à célébrer « la liberté d’expression » qui serait la cause de la mort des tristement célèbres 4 caricaturistes de Charlie Hebdo, tués pour leur liberté de dire ce qu’ils pensaient sur tout et même de caricaturer très souvent de façon obscène et méprisante le prophète MAHOMET. Alors comment Hollande-Valls-Cazeneuve veulent ils nous faire avaler la pilule d’ « apologie du terrorisme » concernant les propos de Dieudonné. l’Avocat de ce dernier, Maitre Mirabeau, revenant sur les faits  disait que l’intéressé avait  » le sentiment qu’on le traite comme un terroriste et c’est pour ça qu’il a accolé les deux noms ». Ce qui du reste est vrai. Nul doute que si Dieudo avait des casseroles sales dans ses placards, on l’aurait mis au cachot depuis longtemps eu égard à la pléthore de procès que l’Etat français engage contre lui. La disproportionalité de l’accusation par rapport au fait incriminé est telle que ses fans ont dénoncé sur  faceebook une « liberté d’expression sélective ».  Parlant de la liberté d’expression en Europe, Greenwald declare:

« La liberté d’expression, dans les mains de beaucoup d’Occidentaux signifie en réalité : “Il est vital que les idées que j’aime soient protégées et que le droit de s’en prendre aux groupes que je n’aime pas soit préservé. Tout le reste est une cible légitime.” »

Alors pourquoi je Suis Dieudonné Charlot Camer Amer Couli M’bala?

Eh bien parce que comme beaucoup de ceux qui se réclamait de « Charlie », moi je voulais réitérer mon engagement pour une lutte, une cause à laquelle je crois surtout si celle ci rejoint mes valeurs; Je suis pour la liberté d’expression mais je ne suis pas pour la liberté de dire tout ce qu’on veut des autres et surtout de leur religion. Le Pape François, à ce sujet à dit que s’exprimer librement est un droit fondamental mais n’autorise pas  » à insulter la foi des autres ». Par là il donne une leçon aux donneurs de leçons qui avaient tôt fait d’embarquer le peuple français et le reste du monde dans une marche dite républicaine alors qu’elle ne saurait en être une et qualifiée, à tort ou à raison d’ « arnaque républicaine » par Greenwald. Au delà de ça, en caricaturant les religions comme il le faisait, Charlie Hebdo se mettait en marge des valeurs républicaines françaises dont la laïcité est un des attributs forts. Il était donc important pour moi, même de façon symbolique de me réclamer de Dieudonné à cette occasion.

« Je suis Charlot » en souvenir au célèbre comédien qui a tant fait rire le monde entier. Oui je suis Charlot, Nous sommes des Charlot. Le commun des mortels est là pour amuser la galerie, j’ai l’impression! Sur cette scène de spectacle qu’est la terre, nous fonctionnons presque comme des marionnettes animés par Big Brother et Compagnie. Ils semblent être au courant de tout, prévoient tout, planifient tout, décident de tout. Nous ne jouons que le rôle de « dindon de la farce », de leur farce. Je me les imagine entrain de se marrer de nous dans leurs salons cossus buvant leur cognac acheté grâce à la sueur de nos fronts; je laap moi seulement. Si l’histoire de la  marche républicaine pour la « liberté d’expression » n’est pas un film alors je suis perdu.

« Je suis Camer » pour dire mon attachement  au mboa qui fait face depuis quelques temps déjà aux attaques répétées d’une nébuleuse, j’ai nommé Boko Haram, à qui la communauté internationale a attribué les dons d’ « ubiquité, invincibilité, superman, batman et spider man reunis ». On les tue ils reviennent toujours comme  des « moutons de panurge » et comme si on les sortait d’un sac magic quand bien même tout le monde est d’accord pour dire qu’ils se trouvent au Nigeria, pays aux frontières bien connues mais qui n’arrive pas à localiser avec précision les bases arrières de ce groupuscule de hors la loi sans foi ni honneur.

« Je suis Amer » contre cette horde d’africains ou si vous voulez ces « nègres de service » qui peuplent les rangs de Boko Haram  — (et d’autres rebellions sur le continent) — avec à leur tête un certain Chekau Abubakar, pauvre nègre qu’on aura tôt fait de « liquider » quand le sale boulot sera terminé. Tu te demandes ou est ce qu’on les recrute et comment est ce qu’ils ne voient pas la fin tragique des autres pions de leur espèce.

« Je suis Camer Amer » car je souffre dans ma chair de voir comment des prébendiers des temps modernes veulent à tout prix mettre à feu et à sang le Cameroun. Je vois comment nos valeureux soldats sont prêts à donner de leur vie pour protéger les frontières et je me demande pour quoi les autorités camerounaises ne profitent pas de cette guerre déclarée pour imposer le service militaire obligatoire pour tous les âges à partir de 18 ans car j’ai le sang à l’œil et je veux moi aussi une Kalach pour aller là bas à Kolofata ou même à Baga s’il le faut pour en découdre avec ses mécréants et montrer  « aux parrains de Boko Haram » que le Cameroun n’est pas la Côte d’Ivoire et que les Camerounais ne tolèreront aucune invasion étrangère quelle quel soit ou quelque soit la raison: humanitaire, combattre le terrorisme au delà de ses frontières en ce qui concerne  la France comme l’avait fait les USA après les attentats du 11 Septembre.

« Je suis Couli » en souvenir à ce garçon, prénommé Amedy, fils d’une famille de couleur, mort dans des conditions qui resteront tristement célèbres. Cette famille n’a pas demandé ça et ce drame est lourd à porter. Je ne peux m’empêcher de penser aux « nègres de service ». Quoi qu’il en soit, on n’accouche pas un enfant pour le voir mourir de la sorte, pour voir son nom, le patronyme familial associé à ce qui est négatif, au « terrorisme ». Cette famille aurait pu être celle de n’importe qui d’entre nous. La mort d’un être est toujours douloureuse, personne ne la souhaite. Même si on connaît son fils sur la voie de la perdition, on espère qu’un miracle pourra le ramener sur le bon chemin; Jesus Christ n’est il pas venu pour les pécheurs et les malades?

« Je suis Dieudonné Charlot Camer Amer Couli M’Bala », je veux juste être moi vivant dans un monde où, — même si l’homme peut être un loup pour l’homme », — la décence, le respect du sacré, de la vie humaine quelle quel soit, a une signification, une valeur. Je veux pouvoir rire de mon rire hilare et bon enfant, manger mon achu, mon ndolé missolé et boire  de temps en temps mes bierral avec mes potes après une journée intense de travail  sans avoir peur que certaines personnes loin là bas vont payer des enfants analphabètes et leur donner des armes avec pour ordre de « tirer sur tout ce qui bouge ».

Paul Kem

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s